Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/05/2012

Munich

 Munich (München en allemand) est, la troisième ville d'Allemagne par la population après Berlin et Hambourg. Munich est la capitale du Land de Bavière et du district de Haute-Bavière. Située entre 482 et 579 mètres d'altitude, la ville est traversée par l'Isar sur une distance de 13,7 km, du sud-ouest au nord-est. Important pôle économique, siège de grandes sociétés dont EADS Deutschland, Siemens, Allianz, BMW, HypoVereinsbank et Münchener Rückversicherung.

La ville est célèbre pour sa traditionnelle fête de la bière (Oktoberfest) en fin septembre début octobre.

 

Capitale de la Bavière

À partir de la fin du XVIIIe siècle, Munich grandit rapidement. Lorsque la ville devient la capitale du nouveau royaume de Bavière créé sous l'égide de Napoléon Bonaparte en 1806, cette croissance s'accélère. En effet, alors qu'elle n'est peuplée en 1700 que de 24 000 habitants, Munich voit ensuite sa population doubler tous les trente ans : entre 1870 et 1933, la population passe de 170 000 à 840 000 habitants.

Sous le règne du roi Louis Ier de Bavière (1825-1848), Munich devient également un centre artistique réputé. La plupart des bâtiments de la ville datent du XIXe siècle, en particulier du règne de Maximilien II : les architectes classiques Leo von Klenze et Friedrich von Gärtner ont construit la Ludwigstraße, la Königsplatz, le Ruhmeshalle et la Résidence.

Sous le prince régent Luitpold (1886-1912), Munich connaît un important développement culturel et artistique avec, notamment, la construction de la Prinzregentenstraße et du Prinzregententheater. Schwabing devient, au tournant du siècle, le quartier des artistes, accueillant un grand nombre d'écrivains et de peintres célèbres. En 1896, le journal culturel munichois Jugend (Jeunesse) paraît pour la première fois.

 

Après la première guerre mondiale

Après la Première Guerre mondiale, Munich traverse une période révolutionnaire tourmentée, qui commence par la chute de la monarchie le 7 novembre 1918. Le ministre-président social-démocrate Kurt Eisner est assassiné le 21 février 1919 et, le 7 avril, les conseils révolutionnaires de la ville proclament la république des Conseils de Bavière (Bayerische Räterepublik) qui est finalement écrasée dans le sang le 2 mai 1919. Dans les années suivantes, Munich voit naître le nazisme et devient le chef-lieu du mouvement d'Adolf Hitler. En novembre 1923, Adolf Hitler et ses compagnons tentent un coup d'État (le putsch de la brasserie) mais ils échouent et le Führer est emprisonné.

Arrivés au pouvoir, les nazis construisent plusieurs édifices entre 1933 et 1945. Le 20 mars 1933, le premier camp de concentration permanent d'Allemagne est ouvert par Himmler à Dachau dans la banlieue de Munich. En 1938, les accords de Munich sont signés entre Hitler, Mussolini, Chamberlain et Daladier. Ils donnent les Sudètes au dirigeant nazi. En 1939, Johann Georg Elser essaye en vain d'assassiner Hitler avec une bombe.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, un groupe d'étudiants munichois fonde La Rose blanche (Die Weiße Rose), l'un des plus célèbres mouvement de la résistance allemande au nazisme. Comme la plupart des grandes villes allemandes, Munich subit d'importantes destructions dues aux bombardements massifs des Alliés, mais elle est reconstruite pendant l'occupation américaine et devient la plus importante zone économique de l'Allemagne du sud.

Après la reconstruction, Munich se développe comme place dédiée aux nouvelles technologies, à l'instar du groupe MBB. En outre, un grand nombre d'entreprises de services s'y installe, telles que des entreprises de médias, d'assurances et de services bancaires. Les musées (par exemple l’Alte Pinakothek', la Neue Pinakothek et la Pinakothek der Moderne, la Glyptothèque, le Deutsches Museum) connaissent également un regain d'intérêt.

En 1972, Munich accueille les Jeux olympiques d'été à l'occasion desquels la ville inaugure sa première ligne de métro. Le 5 septembre 1972, l'organisation palestinienne Septembre noir tue deux Israéliens et en prend neuf autres en otage. Tous les otages sont tués, ainsi que cinq des huit terroristes et un policier. Les jeux sont interrompus pendant une journée et certains athlètes décident de quitter la compétition.

Avec le XXIe siècle, de nouveaux quartiers émergent, au centre comme à la périphérie, qui mêlent immeubles d'habitation et bureaux, commerces et institutions culturelles.

 

 

 

La Marienplatz

Vue de la Marienplatz et de la colonne de Marie (Mariensäule), avec les dômes de la cathédrale (Frauenkirche) et la Nouvelle Mairie (Neuen Rathaus)

La Marienplatz (place de Marie) est une place du centre de Munich fondée en 1158.

 

On y trouve l'Hôtel de ville avec sa tour néogothique et son carillon qui sonne et bouge (des personnages animés représentant un mariage et des soldats) à midi et à 17h.

 

L'église de la Marienplatz se trouve à côté du nouvel hôtel de ville. Elle est de style néo-gothique.

 

Dans les marchés du Moyen Âge, des tournois ont eu lieu sur cette place de la ville. Marienplatz a été nommé ainsi d'après une colonne mariale érigée en son centre en 1638 pour célébrer la fin de l'occupation suédoise.

 

Aujourd'hui, la Marienplatz est dominée par le nouvel hôtel de ville (Neues Rathaus) sur le côté nord. La tour de la nouvelle mairie a été inspirée par ces tournois, et attire des millions de touristes par an. Le Nouvel Hôtel de Ville fut construit entre 1867 et 1909, de style gothique.

 

Sa façade, de plus de 300 pieds de longueur possède des caractéristiques étonnamment élaborées en pierre. Sa tour de 260 pieds avec son carillon est, avec l'église voisine et les deux tours de la cathédrale, l'une des silhouettes les plus distinctives de la ville.

 

La zone piétonne entre la place Karlsplatz et la Marienplatz est un quartier très animé avec ses nombreux magasins et restaurants.

 

La colonne de Marie, la Mariensäule est une colonne mariale située au centre de la Marienplatz. Elle a été érigée en 1638, à la demande du prince-électeur Maximilien de Bavière, pour célébrer la fin de l'occupation suédoise pendant la guerre de Trente Ans et est surmontée d'une statue dorée de la Vierge Marie sur un croissant de lune. La Mariensäule de Munich a été la première colonne de ce type construit au nord des Alpes et a inspiré l'érection d'autres colonnes Mariale dans cette partie de l'Europe.

 

Les quatre Puttos représentés au pied de la colonne luttent contre une bête différente, symbolisant les adversités surmontées de la ville: la guerre représentée par le lion, la peste par le basilic, la faim ou la famine par le dragon et l'hérésie par le serpent.

source : wikipedia 

Commentaires

Super intéressant ce voyage, un pays qu'il va falloir que je visite.
Amitiés Denis

Écrit par : denis | 16/05/2012

Les commentaires sont fermés.