Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/04/2015

CRS épuisés par le plan Vigipirate

source : Francetvinfo.fr

Des missions multipliées, des horaires à rallonge, des repos plus difficiles à prendre, les CRS, épuisés, n'en peuvent plus. En effet, depuis les attentats de Paris et l'activation du plan Vigipirate renforcé, les forces de l'ordre sont à bout de nerfs.
Pire, à Toulouse, la charge de travail a été plus lourde avec les manifestations sur le site de Sivens. Résultat ? Les arrêts maladie sont légions. Dans la caserne, 25  policiers sur 65 se sont arrêtés.

Des missions difficiles

L'épouse d'un CRS de la ville ne cache pas sa colère : "Vous vous rendez compte quand même qu'on envoie sur la voie publique des fonctionnaires de police qui n'ont pas dormi ? Ils attendent quoi ? Une autre bavure ?", s'énerve-t-elle, au micro de France 2.

Selon les policiers, le principal problème concerne les missions de protection devant les lieux sensibles, surveillés 24h/24, même quand ils sont vides. "Ce sont des missions difficiles. C'est un minimum de 6 heures de garde statique avec un gilet pare-balles qui pèse dix kilos", note Nicolas Comte, du syndicat Unité SGP Police FO.

Commentaires

Bonjour Laurent, et je comprends leur fatigue évidente. Le plan vigipirate mis en place en début d'année 2015 suite aux attentats à Charlie Hebdo et à la boucherie Casher est une nécessite sans , pour autant tomber dans la paranoïa . Tout cela est si délicat à traiter . Le monde est par ailleurs si beau mais, il faut faire avec certains abrutis , c'est ainsi et je salie le courage de ces hommes en bleus.

PS: j'ai ajouté sur mon blog une nouvelle version de ma chanson "Inch Shalom" . Elle est un peu différente de celle qui se trouve sur le CD "Pauvres Terriens". J’espère qu'elle te plaira ..à moins que tu ne préfères l'ancienne orchestration.

Écrit par : Jerry OX | 26/04/2015

Répondre à ce commentaire

Oups: je voulais dire, je salue !

Écrit par : Jerry OX | 26/04/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire