Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/07/2014

Le garde républicain...

Le garde républicain, droit dans ses bottes…

Toute une histoire se cache derrière les bottes des gardes républicains…

Quel fidèle lecteur omnilogiste n'a pas vu lors des cérémonies officielles ou pour les défilés du 14 juillet ces célèbres cavaliers escortant les autorités, à cheval comme à moto ?

Si les diverses couleurs des tenues frappent l'œil, il en est de même de ces bottes si particulières, que nous allons ici étudier de plus près.

 

 

Dotant les effectifs des 1er et 2ème régiment d'Infanterie, basés dans plus d'une quinzaine de « quartiers » (au sens militaire du terme) à Paris et Nanterre, dotés d'escadrons motocyclistes, d'une fanfare à cheval, de Compagnies de Sécurité et d'Honneur, ainsi que divers service « annexes » mais néanmoins essentiels (État-Major, maréchal ferrant, etc.), ceux-ci sont en effet chaussés de hautes bottes noires, avec un éperon en sus pour les cavaliers.

En cherchant bien, nous trouverons aussi les pieds de certains policiers eux aussi dotés de ces bottes, notamment parmi les pelotons de motards.

 

Les gendarmes les appellent « les limoges », puisque c'est là bas que sont fabriquées ces bottes françaises, par le célèbre bottier au nom pourtant bien peu français de J.M.Weston, qui a remporté l'appel d'offre depuis 1975.

L'impétrant, après avoir renseigné sa fiche de mesure comportant tout de même 8 données, recevra quelques mois plus tard deux paires taillées sur mesure dont il lui faudra bien prendre soin…
Il lui faudra en effet attendre 5 ans pour avoir droit à une nouvelle paire.

Ce sont les cavaliers qui usent le plus leurs bottes, alors même qu'ils ne marchent pas beaucoup, puisque la monture le fait pour eux. Mais justement, pour cela, elle transpire, et en outre le frottement du cuir « qui respire » contre le cuir « qui vit » provoque une usure prononcée.

Et durant tout sa durée de vie, la botte doit briller. Elle est cirée avec zèle (mais pas vernie : c'est interdit), y compris semelle, fer avant, lisse et coutures. Et gare à celui qui n'y veille pas de près car il se le verra vertement rappeler par sa hiérarchie !

La botte elle-même est taillée dans un cuir de veau pleine fleur de qualité tanné au Moulin Follet de St Léonard de Noblat, dans un bain d'écorces de châtaignier et de québracho, un bois d'Amérique latine très solide et surtout très riche en tanins durant un an, le rendant imputrescible et imperméable.

Le cuir est ensuite découpé selon le gabarit obtenu avec les mensurations du bénéficiaire, cambré manuellement sur une forme en bois, la semelle est ensuite cousu selon le procédé dit Goodyear.

L'entretien de la botte sera ensuite à la charge du Garde Républicain, y compris pour d'éventuelles grosses réparations qu'il fera faire chez le fabricant ou chez tout (très) bon artisan de son choix.

Et le tout pour un prix somme toute raisonnable, puisqu'il est possible d'acquérir une paire neuve quasi semblable à celle de nos gendarmes et policiers pour 1 430 €.

Bon, j'espère que vous n'en n'avez pas plein les bottes après la lecture de cet article…

 

merci particulier à Damien, qui m'a autorisé à publier son article

http://omnilogie.fr/O/Le_garde_républicain,_droit_dans_ses_bottes...

23/07/2014

Formation des jeunes sur la piste CRS

Jusqu'au 24 juillet sur le parking du Grand Large,

Plage Richelieu Est

au Cap d'Agde

 

 

10 à 12.000 jeunes passent chaque année dans cette structure itinérante à travers la France.
11 à 17 agents qui assurent une formation aussi bien théorique que pratique.

19/07/2014

Tour de France - gendarmerie

  

Gendarmerie on The Mall in London

15/07/2014

Une journée au CNFSR

Installé à Fontainebleau depuis 1967, le Centre national de formation à la sécurité routière (CNFSR) est un des deux centres spécialisés de l'école de gendarmerie de Fontainebleau.

Depuis, la formation dispensée au sein du centre n'a cessé d'évoluer. L'enseignement lié à la sécurité routière et la pédagogie relative au pilotage ont été développés de manière notable. Il couvre également les compétences professionnelles relatives au contrôle des flux routiers, un domaine dans lequel sont abordées les techniques d'intervention professionnelle, adaptées à la condition de motocycliste.

 

http://youtu.be/kPWh17_nDMA

11/07/2014

La botte secrète du gendarme

 

Le Figaro s'amusa, au Tour de France 1985, à publier un article sur les bottes du capitaine Grandchamp car chacun sait que lorsqu'on est gendarme on se doit d'avoir des bottes impeccables. Ainsi, on apprend qu'à la Gendarmerie, chacun y va de son petit truc, de ses recettes, secrètes la plupart du temps. Á ce titre, le capitaine Grandchamp levait le voile. Il faut savoir, tout d'abord, que lorsqu'on reçoit ses bottes, on les imbibe - voire on les trempe - dans de l'eau salée tiède pour les casser et faire les trois plis règlementaires à la cheville qui éviteront les tendinites. Pour les faire briller on récupère les collants de sa femme qu'on met en boule et on y va de l'huile de coude. L'application du cirage ("cirage des aveugles" fourni par l'intendance de la Gendarmerie) s'effectue à l'aide d'un bouchon de champagne bien rond ou d'un bouchon de bordeaux bien long sur les bottes toujours mouillées. Lorsque les bottes sont salies, on les lave à l'eau, tout simplement. Enfin, pour la souplesse, il appartient de faire comme "les anciens pandores" : les graisser avec des os de mouton mis de côté par son boucher!

source : "les anges bleus du Tour de France" par Jean-Paul Ollivier

09/07/2014

Sur la route ce matin

Ce matin, je quittais le village de Montblanc, dans l'Hérault.

A la sortie du village, direction Béziers, je vois un motard en face de moi ... je reconnais la moto,  sacoches sérigraphées en jaune... un motard de la gendarmerie en civil?

Je quitte le village, et m'engage sur le pont qui traverse l'autoroute A75, je jette un œil sur la voie à ma droite (voie de ralentissement, en courbe, qui vient de l'autoroute, et qui rejoint le rond point que je venais de quitter...). Quatre motos des forces de l'ordre, et une voiture... J'ai reconnu des motos des douanes, et me suis pensé "ils escortent une voiture, ils vont aller se stationner sur l'aire de la DDE autoroute ...". Cela n'a pas loupé! Je vais jusqu'au rond point suivant, et (vous vous doutez?) je fais le tour complet, pour revenir sur mes pas... Je ne change pas, je sais! Que faire? Je m'engage sur l'aire de la DDE, l'air de rien, jette un coup d'œil, vois des motards qui sont déjà descendus des motos, les motos sur le côté... j'essaye de faire un demi tour (l'ai de rien), ça ne passe pas, je m'engage carrément entre les motos, et vais faire mon demi-tour un peu plus loin. J'en profite pour ne rien louper, un des motards a un crane rasé (pas mal du tout dans son bel uniforme). Je ne peux pas rester là, ça aurait l'air suspect ... Je termine mon demi-tour, mate bien les uniformes et les bottines de cuir ... j'en prends plein les yeux, le temps d'un instant, et je reprends ma route ...

J'en garde un bon souvenir encore en tapant ce petit compte-rendu,

à bientôt pour de nouvelles aventures!

03/07/2014

Ecole des motards de la gendarmerie

Le CNFSR, c'est le centre de formation moto de la gendarmerie moto à Fontainebleau. Un lieu unique en Europe que nous vous faisons découvrir avec Philippe Monneret, formateur bien connu qui s'est mis le temps d'une journée dans la peau d'un gendarme effectuant son stage sur les pistes de formation de ce centre qui va être exceptionnellement ouvert au public les 21 et 22 juin 2014 avec les JNMM. Découverte...

 

 REPORTAGE | Philippe Monneret à l'école de la gendarmerie moto!

 

 

La présentation des JNMM où le centre ouvre exceptionnellement au public :

http://www.motoservices.com/dossiers-moto/jnmm-2014-cnfsr...

 

12/04/2014

Photo - Motorbruiser Boots

police boots, motorcop boots, bottes motard, motard police, bottes motard police, cop boots, bottes, motard, bottes de cuir, leather boots, tall boots, bottes hautes

https://www.flickr.com/photos/bullneck/13626281915/

 

© Photo tous droits réservés PAT D. MORPHS

photo courtesy of BULLNECK

La  page de photo de Chris Bullneck sur Flickr :

https://www.flickr.com/photos/bullneck/

 

 




03/04/2014

Compte-rendu piste cyclo moto CRS 2011

archives de 2011  - bonne lecture

Hier, mercredi,  j'ai assisté à une sensibilisation à la conduite des 2 roues, sur le parking de Auchan Béziers : bonne lecture.

Archives de 2010 :

compte-rendu-piste-cyclo-moto-crs-2010

compte-rendu-piste-cyclo-moto-crs-2010-fin

extrait du compte-rendu de  l'année dernière (vous comprendrez pourquoi) :

"j'anticipe vos questions : hé non, je n'ai pas demandé à essayer le simulateur, je n'ai jamais fait de moto de ma vie, j'appréhende, pourtant j'aimerai bien une fois essayer. J'avais tout sur place, sur la piste, motos avec double commande, des moniteurs / formateurs dont c'est le métier d'apprendre la conduite de la moto & la sécurité routière aux conducteurs de 2 roues, que voulez vous, par moment je suis trop timide et me mets moi même des barrières ..."

Je suis venu en voiture, me suis garé à quelques centaines de mètres du parking où se tenait la piste. Au moment où j'arrivais, des moniteurs CRS mettaient en place, j'ai dit salut de la tête à un, qui m'a répondu avec un grand sourire... La voiture de gendarmerie était présente. J'avais prévu : 2 appareils photos numériques ( APN dont un grand zoom). J'ai été faire un tour dans la galerie, c'est la semaine de la sécurité routière, donc il y avait plusieurs partenaires (pompiers, prévention routière ...). J'ai vu 2 gendarmes motards en bottes à un bureau (trop timide que je suis, je ne me suis pas approché!). J'ai discuté un instant avec mon ami pompier JMC.

Retour à la piste. Casquettes, lunettes de soleil, crème solaire (on ne sait jamais!), et bien sûr APN en bandoulière. L'année avant, j'avais téléphoné au chef de piste pour demander l'autorisation, il me l'avait accordée, sous réserve que je ne publie pas mes photos ... Cette fois, j'ai fait un tour des barrières, de façon à prendre la température (si on peut dire, il faisait très "chaud!"). J'ai reconnu des moniteurs CRS de vue, je pense qu'eux aussi m'ont reconnu ... J'ai pris des photos, sans me cacher (pour une fois).

Home trainer (moto fixe). J'avais dans l'idée, cette fois, de demander à faire pour la première fois de ma vie un essai de conduite moto (c'est beaucoup dire!). J'ai profité qu'un moniteur (B.) explicait à une jeune fille et à un jeune homme pour me mettre à une barrière. J'ai écouté les explications, et j'ai bien regardé tous les gestes. J'étais très concentré (vous me connaissez! sourire). Quand les 2 ont eu fini, j'ai demandé aussi à passer, il a paru surpris, mais il m'a dit "ok". Me voilà prêt à chevaucher la moto fixe, il m'a re-expliqué les bases (bon, j'ai le permis, donc même si les commandes sont différentes, démarrer, point mort, embrayer, accélerer, freiner, je suis en terrain de connaissance). J'ai fait 2 fois les simulations : démarrer, freiner à "un stop" (virtuel), dans l'ensemble ça se passait bien. Merci à B., pédagogue, calme et patient (ce qui me va et dont j'ai besoin quand je suis en phase d'apprentissage)... Au moment de partir, il m'a demandé si je voulais passer sur une moto à double commande ... j'ai bien réfléchi (je me connais bien), et j'ai finalement dit "oui" (je ne risquais rien de toute manière).

 

Certificat d'inscription

La moto à double commande sur la piste. Nous sommes allés au départ de la piste, il m'a remis un blouson, un casque et des gants, avec une petite fiche (qu'il a remplie) que je devais donner à "mon" moniteur CRS. (J'ai le coeur qui bat encore fort quand je tape ce compte-rendu mercredi soir). Un des moniteurs est passé à ce moment là et il a dit quelque chose du genre : "l'ancien, il fait de la moto?" (l'ancien, c'est moi, en rapport à l'âge des jeunes! excellent!). Le moniteur était prêt, il a mis la moto au départ, il m'a rapidement redit les instructions (commandes, ne pas utiliser la poignée frein roue avant). Autant B. était patient et expliquait "calmement", ce moniteur m'a presque "pressé" d'avancer. Il va de soi qu'en si peu de temps je n'avais aucun automatisme, j'ai fait quelques mètres, mais il a dû rapidement prendre le relais. J'étais crispé, je m'embrouillais presque dans les commandes, et pour tout dire je n'avais pas l'équilibre. Nous avons fait un tour de piste, c'est lui qui commandait, j'avais les mains sur le réservoir de la moto. Le second départ n'a pas été concluant non plus, j'accélérais trop, il m'a finalement dit au milieu du tour qu'on en restait là. Je n'ai pas été déçu : je connais mes limites et mes points faibles, je m'en doutais de toute manière, cela m'a conforté dans cette idée. Ce qu'il me faudrait ce serait des séances dans un simulateur (genre comme les voitures, ou bien les avions!), m'enfin, j'ai essayé et j'en suis très content!!

Pendant que je quittais le blouson, 2 moniteurs entraient sur la piste, ils m'ont "reconnu" et m'ont dit "mais c'est le photographe" (en plus du "boss" maintentant j'ai le surnom de photographe"!) : il faut dire que déjà l'année passée j'avais pris des photos, mais là j'y ai été "franco". Comme les années précédentes, une ambiance "bon enfant", loin du tout répression, franchement j'ai vraiment eu du plaisir à être présent hier après midi! 

Pour conclure, j'ai été au delà de ma "timidité", un moment dont je me souviendrai, je sais maintenant à quoi m'attendre (sourire). Je retiendrais le professionnalisme de ces hommes,  pour faire partager leur passion de la moto,  bravo messieurs les CRS!

À bientôt pour de nouvelles aventures!!

 

édition : pour répondre à une question de Thomas : oui, les moniteurs étaient en uniforme de CRS et bottes (la tenue de motard "classique") - même avec cette forte chaleur - J'étais dans mon élément (pour ceux et celles qui me connaissent!)

31/01/2014

Police en action

 

Amateur footage of police in action at Avignon, FRANCE