Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/07/2014

Formation des jeunes sur la piste CRS

Jusqu'au 24 juillet sur le parking du Grand Large,

Plage Richelieu Est

au Cap d'Agde

 

 

10 à 12.000 jeunes passent chaque année dans cette structure itinérante à travers la France.
11 à 17 agents qui assurent une formation aussi bien théorique que pratique.

31/03/2014

Béziers - piste d'éducation routière CRS/GEMA Prévention

 http://youtu.be/grMRbSsddW4

 

 

La ville de Béziers accueille du 31 mars au 4 avril la piste d'initiation à la conduite d'un deux-roues à moteur animée par des moniteurs CRS, en partenariat avec GEMA Prévention, l'association dédiée à la prévention des risques routiers créée par le GEMA.

Douze CRS, spécialistes de la sécurité routière, recevront des classes toute la semaine et le public, le mercredi 2 avril, de 14h à 17h. Gratuit

plus d'infos sur www.gema.fr

 

Initiation à la conduite deux-roues : la piste d'éducation routière CRS/GEMA Prévention accueille les ados

Sensibiliser les adolescents aux risques des deux-roues par une initiation pratique aux « bons gestes » de la conduite : tel est l’objectif de la piste CRS-GEMA Prévention qui s’est installée, parking Béziers 2 Auchan (face à Conforama).

Sur un circuit aménagé, équipé d’une quinzaine de machines de 50 à 125 cm3, une dizaine de moniteurs CRS sensibiliseront les jeunes aux spécificités de la conduite sur deux roues.

Après une initiation théorique, les jeunes abordent la phase pratique sur un « home trainer » (moto fixe) pour apprendre à se servir des commandes et à vérifier tous les éléments de sécurité. Ils accèdent ensuite à la piste CRS/GEMA Prévention d’abord sur une moto en double commande, avec un moniteur CRS en passager, puis en solo. La piste accueille également des adultes qui souhaitent s’initier à la 125 cm3.

La piste CRS/GEMA Prévention se déplace chaque année dans une trentaine de villes, où elle accueille au total plus de 10 000 personnes. Elle est animée par une équipe de spécialistes de la pédagogie des Compagnies républicaines de sécurité (CRS) en partenariat avec le Groupement des entreprises mutuelles d’assurance (GEMA), syndicat professionnel dont les mutuelles adhérentes représentent 24 millions de sociétaires en France, et assurent une auto et un deux-roues sur deux.

Par cette action commune, qui associe l’approche mutualiste de la route (formation, prévention) et le respect de la loi incarné par les forces de police, les deux partenaires ont pour ambition de sensibiliser les jeunes aux enjeux majeurs de la sécurité sur deux-roues et de les inciter à développer aussi tôt que possible un comportement responsable.

source : gemaprevention.com 

12/04/2011

Faire face aux dangers des 2-roues

Grenoble

Créé le 12.04.11

L'anneau de vitesse accueille depuis hier un ensemble d'ateliers destinés à initier les adolescents à la conduite des deux-roues et à ses dangers.
Jusqu'à mercredi, une dizaine de CRS vont sensibiliser quelque 250 élèves des collèges et lycées de l'agglomération grenobloise aux risques et à la bonne attitude à adopter sur un deux-roues. « Nous souhaitons simplement leur donner toutes les clés pour qu'ils sachent situer le danger et réagir de manière adéquate », explique Jean-François Alarcon, responsable de l'atelier « piste moto ».
Mercredi, la piste et ses ateliers seront ouverts aux jeunes déscolarisés.
B.P.

article complet et photo :

http://www.20minutes.fr/article/704947/grenoble-faire-face-dangers-2-roues

20minutes.fr

10/03/2011

La tournée 2011 de la piste d’éducation routière

Prévention / Moto :

La tournée 2011 de la piste d’éducation routière démarre le 8 mars

Publié par Eric Vendin le 07/03/2011 

 

 

 

Depuis 2001, GEMA Prévention, une association créée par les mutuelles du GEMA (Groupement des entreprises mutuelles d’assurance), met à la disposition de moniteurs CRS une piste d’éducation routière pour les jeunes. En 2011, la piste fêtera le passage de son 100 000ème candidat.

Objectifs de l’opération :
-Initiation de base à la conduite d’un deux-roues motorisé
-Sensibilisation aux risques de cette conduite
-Prévention des accidents par la formation

Cette initiation débute par une partie théorique : code de la route, information sur les méfaits de la drogue et de l’alcool et sur les dangers de la route, point sur l’équipement de protection du pilote, sensibilisation au « partage de la route ».

La partie pratique est organisée en trois ateliers :
- un « home-trainer » (moto fixe) propose une première découverte de la machine (démarrer, utiliser la boîte de vitesse, freiner…) en toute sécurité et une familiarisation avec la manipulation des commandes.
- le 2e atelier se déroule en double commande sur la piste, avec un moniteur CRS en passager. Sur le circuit aménagé, les participants mettent en pratique les acquis du premier atelier au cours d’épreuves de maniabilité, de conduite…
- le 3e atelier, enfin, porte sur la circulation en solo, dans le respect des autres usagers de la piste, des consignes de sécurité et de signalisation.

La piste se déplace dans les villes à la demande des collectivités locales, des enseignants et directeurs d’établissements scolaires, des mutuelles membres du GEMA, ou encore des organisateurs de foires et salons. Le programme annuel de l’opération est établi par GEMA Prévention en partenariat avec les CRS.

La piste est installée sur une surface goudronnée, équipée de barrières et de boudins gonflables de protection. Fortement sécurisé, l’aménagement du circuit reproduit les conditions réelles de circulation : signalisation par panneaux et marquage au sol.
Le parrain de l’opération est Christophe Guyot, manager du GMT 94 (vainqueur des 24 heures du Mans Moto, du Bol d’Or ainsi que du championnat du monde d’endurance), engagé depuis plusieurs années aux côtés de GEMA Prévention dans de nombreuses actions de prévention et de sensibilisation à la sécurité, en particulier auprès des jeunes.

Dates et lieux :

MARS :

 du 8 au 11 mars, Rouen (76) Opération prévention routière
Parking du centre sportif Guy-Boissière, Ile Lacroîx
Du 8 au 11 mars
Gratuit http://www.rouen.fr/evenement/9303-4-jours-de-prevention-gratuite


 du 14 au 18 mars, Rennes (35)
 du 21 au 25 mars, Concarneau (29)
 du 29 au 31 mars, Vence (06)

AVRIL :

 du 1er au 4 avril, Cagnes sur Mer (76)
 du 12 au 15 avril, Grenoble (38)
 du 26 au 29avril, Versailles (78)

MAI :

 du 2 au 6 mai, Crosnes (91)
 du 9 au 13 mai, Luçon (85)
 du 23 au 27 mai, Beziers (34)

JUIN :

 du 6 au 10 juin, Riorges (42)
 du 14 au 17 juin, Aigrefeuille sur Maine (44)

Source

*****

archives du blog :

http://monjournaldebord.midiblogs.com/tag/piste+crs+gema

26/05/2010

Béziers - Sécurité routière - Solidarité

Aujourd'hui,  à Béziers :

Sécurité routière

Sensibilisation à la conduite des 2 roues. Sur le parking Béziers 2 Auchan de 14h à 17h.

Piste cyclo moto CRS - GEMA

Solidarité

Réunion publique pour la préparation du Téléthon 2010. 18h30 Maison de la Vie Associative

source : Midi Libre

je serai présent à ces 2 manifestations.

* * * * * * *  * * * * * * *

archives du 06.03.2008

(...)

La piste se trouvait en effet à l’entrée du parking, juste en face Conforama. Je suis arrivé, ai vu la piste elle même, avec au sol le marquage, les plots, les « boudins » pour amortir des chocs, les barrières, et sur ma gauche un long véhicule  aménagé : genre ceux qu’on voit dans la caravane du tour de France. Ce véhicule  avait plusieurs portes, avec des escaliers pour accès. Au pied d’une porte se trouvaient des policiers CRS en uniforme, moniteurs qui encadraient l’opération. J’ai de suite vu leurs belles bottes en cuir… Ils étaient jeunes, la plupart une coupe militaire, ou rasés complètement ! J’ai fait le tour du véhicule par le derrière, pour me retrouver à l’entrée de la piste. Rien n’était en place. Il y avait également un stand des pompiers. J’ai fait un tour rapide, et me suis arrêté devant une barrière. Ils commençaient à mettre en place. Le véhicule se trouvait maintenant sur ma droite, la piste juste devant moi. Certains jeunes arrivaient.

2 policiers CRS sont entrés, ont commencé à mettre en place les panneaux pour que la piste soit opérationnelle. Un 3ème a pris une moto (double commande) et a commencé à faire des tours. J’ai suivi son évolution.

J’ai pu voir qu’ils avaient de bien belles bottes, je ne loupai rien. Ca entrait, ça sortait.

Les jeunes se voyaient remettre un carton, pour leur permettre ensuite d’entrer sur la piste. L’objectif de cette opération est : "sensibiliser les adolescents aux risques de deux-roues par une initiation pratique aux risques de la conduite". Chaque ado était pris en charge par un moniteur CRS. Il se voyait remettre un blouson, des gants, un casque, et soit il prenait un scooter, soit une moto, soit il partait avec un moniteur sur un 125, en double commande.

L’objectif était bien la sensibilisation aux dangers de la route lorsqu’on conduit un deux-roues (au delà de la formation à la conduite d’une moto). Certains jeunes n’écoutaient pas les consignes, n’en faisaient qu’à leur tête (...) : pour « gage » ils devaient pousser la moto, ou le scooter pendant 2 tours, je peux vous dire qu’ils « tiraient » une drôle de tête quand ça leur arrivait !

Je trouvais que je n’étais vraiment pas bien placé à l’endroit où j’étais… J’ai décidé de changer de place. A ma droite, en fait, devant le véhicule, se trouvait un CRS, avec les motos, et c’était là (à mon avis) le plus intéressant. C’est là que les jeunes étaient équipés, qu’on leur donnait la moto, et c’est de là qu’ils partaient. J’ai fait un déplacement « stratégique » (sourire). Je me suis appuyé à la barrière, et j’avais une vue plongeante sur le dispositif central de l’opération elle même. (...)

Ce qui m’a paru intéressant c’est d’assister aux différentes phases de l’opération : du scooter, à la moto, ou à la moto « en double commande » avec un animateur CRS en uniforme et bottes. D’où j’étais je pouvais voir, et entendre. J’ai suivi tout, écouté les conseils qu’on leur donnait, les remarques, les blagues.

Ce que je retiens c’est le professionnalisme de ces hommes, leur patience, leur passion de la moto qu’ils transmettent. Avec toujours l’objectif de sensibilisation aux dangers du deux-roues.

Je n’ai jamais fait de moto de ma vie. Déjà pour le permis je n’étais pas doué, je l’ai eu du 1er coup, mais je ne suis pas vraiment doué pour l’apprentissage. A plusieurs reprises hier , j’aurai aimé demander si c’était possible de faire un tour « en double commande ». Déjà 1° je n’ai pas osé demander (parfois je suis trop timide…) .. et 2°  j’ai toujours eu une appréhension à la conduite d’un véhicule motocycliste. L’expérience aurait pu être intéressante cependant (voir l’article en lien) - il me manquait quand même une initiation  théorique, et une pratique des éléments de sécurité.

Je n’ai rien raté de cette après-midi, toutes les conditions étaient réunies pour me laisser un bon souvenir.

http://monjournaldebord.midiblogs.com/archive/2008/03/06/...

10/03/2008

Compte-rendu piste cyclo moto CRS (fin)

Suite et fin du compte-rendu.

Vendredi dernier, dans l'après midi, il était prévu une remise des prix.

Je me suis rendu en début d’après midi sur place. Il n’y avait pas de public cette fois ci, quelques jeunes étaient sur la piste, les moniteurs CRS étaient en place. Seuls les meilleurs jeunes avaient été retenus (10 sur 350 environ – seuls 7 étaient présents). J’ai assisté un instant aux évolutions : il s’agissait de parcours, comme lors de l’épreuve du permis, suivre un itinéraire, respecter les panneaux, maniabilité..

Au bout d’un instant, j’ai été faire un tour, il était vraiment de bonne heure. Je suis revenu pour 15h20. Les jeunes continuaient à évoluer à l’intérieur de la piste. Les moniteurs donnaient des conseils, accompagnaient le jeune, il avait droit à un cours pratique particulier, chaque moniteur était à son côté pour le faire progresser. C’est un expérience qui m’aurait bien tenté (si j’avais pu en bénéficier).

Au bout d’un moment, je vois les moniteurs, un par un, sortir de la piste, entrer dans le véhicule. Ils se sont changés. Ils sont revenus en habit de cérémonie : les bottes, la culotte de moto, chemise blanche, cravate et veste. Ils ont fait stopper les motos, et les jeunes sont sortis de la piste.

C’ était l’heure de la remise des prix.

Des pompiers étaient partenaires de l’opération, j’en connaissais 2. Je suis allé les saluer, j’en ai reconnu un 3ème, et j’ai fait connaissance avec un autre. Nous avons discuté un instant. Pendant ce temps, les moniteurs ainsi que les personnes en charge de l’opération (partenaires) préparaient le nécessaire pour la remise des prix. Le vent était fort, il faisait froid, j’ai vu le groupe se diriger vers le centre commercial. J’ai suivi, tout en discutant avec le pompier.

Ils ont installé une table dans la galerie de Auchan. Des petits fours et des boissons étaient déjà en place. Les moniteurs CRS dans leurs habits de cérémonie avaient suivi. Le chef de poste, responsable de l’opération a fait une déclaration. Puis ça a été au tour de la remise des prix (casque de moto, blouson de moto…) : de beaux prix. Les partenaires ont fait une déclaration aussi.

Depuis un bon moment, je voulais demander s’il y avait une plaquette de l’opération, au moment où je voulais demander, les moniteurs CRS étaient en train de se changer dans le véhicule, porte ouverte (j’allaient quand même pas aller leur demander à ce moment là – sourire). Bon, nous nous étions déplacés, j’ai profité d’un instant « opportun » pour m’approcher d’un moniteur CRS en uniforme et je lui ai dit : « bonjour, je suis venu mercredi après midi pendant que c’était ouvert au public, j’ai fait un article de l’opération sur mon blog sur Internet, et je voulais vous demander s’il y avait une plaquette de l’opération… » (Moi qui suis timide, j’en revenais pas d’avoir osé … ). Lui, vraiment sympathique (j’en n’ai jamais douté- sourire) : « bien sûr, vous demanderez ça à la personne responsable de l’opération » et il me montre le chef de poste, celui qui avait fait les déclarations. Il me dit « vous lui demanderez tout à l’heure, vous avez le temps ? » Qu’allais-je répondre ? Que non, j’étais pressé, que je m’ennuyais là… rires ! Je lui ai répondu « oui, bien sûr, je lui demanderai tout à l’heure, merci ». Donc, je n’avais qu’à attendre, je suis resté un bon moment encore à côté des moniteurs CRS, ils rigolaient entre eux, j’ai pu voir leur complicité, c’était flagrant à voir,

Le groupe se vidait peu à peu, je ne suis pas resté, et je suis retourné à l’emplacement de la piste. Un des moniteurs CRS s’était mis en habits civils, il commençait à démonter la piste, sortir les motos… Je me suis mis à l’écart, à une barrière, et j’ai attendu. Un instant après le groupe de moniteurs CRS est arrivé, mais pas le chef de poste, il s’est présenté peu après. Je suis allé à sa rencontre, au même moment un des partenaire est aussi allé à sa rencontre. Le chef de poste m’a dit « vous voulez me demander quelque chose ? » Je lui ai fait ma demande. Il m’a répondu « oui, nous avons des plaquettes, il m’en reste une, suivez moi. » Je l’ai suivi, au bureau du milieu, dans le véhicule. J’ai monté à sa suite les quelques marches, on l’a interrompu au milieu des marches, me suis arrêté moi aussi. Une fois dans le bureau, il a cherché la plaquette, il me l’a donnée, je l’ai ouverte devant lui, il m’a montré à l’arrière, et m’a dit «  vous avez mon nom, mon numéro de téléphone, n’hésitez pas à m’appeler si vous avez des questions » Je l’ai remercié chaleureusement, je lui ai même serré la main, en lui disant « merci Monsieur » (je suis poli quand même, et bien élevé, sourires). J’ai descendu les quelques marches, fier, avec ma plaquette à la main.

Voilà, c’est terminé pour de bon.

En conclusion, des expériences intéressantes à plusieurs niveaux. Je retiendrais le professionnalisme de ces hommes, leur sympathie, leur dévouement pour faire partager leur passion de la moto, et ce pour inculquer aux jeunes les règles de la sécurité routière (règles de conduite, sur la moto entre autres).

06/03/2008

Compte-rendu piste cyclo moto CRS

Hier après midi, il y avait l’opération « Deux Roues - Sensibilisation ados sur la piste d'Auchan ».(voir ma note du 03.03.08  Deux roues - sensibilisation ados ).

 

Le mercredi après midi, je vais normalement marcher le long du canal du midi. Le temps était frais, un vent glacial. Cependant j’étais on ne peut plus motivé, je me suis habillé en conséquence (bien couvert…) et suis parti à 13h15, ça commençait à 14h. D’un pas rapide, j’étais un peu en avance (Auchan est distant de 5km d’où j’habite).

 

La piste se trouvait en effet à l’entrée du parking, juste en face Conforama. Je suis arrivé, ai vu la piste elle même, avec au sol le marquage, les plots, les « boudins » pour amortir des chocs, les barrières, et sur ma gauche un long véhicule  aménagé : genre ceux qu’on voit dans la caravane du tour de France. Ce véhicule  avait plusieurs portes, avec des escaliers pour accès. Au pied d’une porte se trouvaient des policiers CRS en uniforme, moniteurs qui encadraient l’opération. J’ai de suite vu leurs belles bottes en cuir… Ils étaient jeunes, la plupart une coupe militaire, ou rasés complètement ! J’ai fait le tour du véhicule par le derrière, pour me retrouver à l’entrée de la piste. Rien n’était en place. Il y avait également un stand des pompiers. J’ai fait un tour rapide, et me suis arrêté devant une barrière. Ils commençaient à mettre en place. Le véhicule se trouvait maintenant sur ma droite, la piste juste devant moi. Certains jeunes arrivaient.

 

2 policiers CRS sont entrés, ont commencé à mettre en place les panneaux pour que la piste soit opérationnelle. Un 3ème a pris une moto (double commande) et a commencé à faire des tours. J’ai suivi son évolution.

 

J’ai pu voir qu’ils avaient de bien belles bottes, je ne loupai rien. Ca entrait, ça sortait.

 

Les jeunes se voyaient remettre un carton, pour leur permettre ensuite d’entrer sur la piste. L’objectif de cette opération est :  "sensibiliser les adolescents aux risques de deux-roues par une initiation pratique aux risques de la conduite". Chaque ado était pris en charge par un moniteur CRS. Il se voyait remettre un blouson, des gants, un casque, et soit il prenait un scooter, soit une moto, soit il partait avec un moniteur sur un 125, en double commande.

 

L’objectif était bien la sensibilisation aux dangers de la route lorsqu’on conduit un deux-roues (au delà de la formation à la conduite d’une moto). Certains jeunes n’écoutaient pas les consignes, n’en faisaient qu’à leur tête (un exemple : ne pas s’arrêter à un stop !) : pour « gage » ils devaient pousser la moto, ou le scooter pendant 2 tours, je peux vous dire qu’ils « tiraient » une drôle de tête quand ça leur arrivait !

 

Je trouvais que je n’étais vraiment pas bien placé à l’endroit où j’étais… J’ai décidé de changer de place. A ma droite, en fait, devant le véhicule, se trouvait un CRS, avec les motos, et c’était là (à mon avis) le plus intéressant. C’est là que les jeunes étaient équipés, qu’on leur donnait la moto, et c’est de là qu’ils partaient. J’ai fait un déplacement « stratégique » (sourire). Je me suis appuyé à la barrière, et j’avais une vue plongeante sur le dispositif central de l’opération elle même.

 

Des jeunes entraient, donnaient leur carton, et on les dirigeait.

 

Ce qui m’a paru intéressant c’est d’assister aux différentes phases de l’opération : du scooter, à la moto, ou à la moto « en double commande » avec un animateur CRS en uniforme et bottes. D’où j’étais je pouvais voir, et entendre. J’ai suivi tout, écouté les conseils qu’on leur donnait, les remarques, les blagues.

 

Ce que je retiens c’est le professionnalisme de ces hommes, leur patience, leur passion de la moto qu’ils transmettent. Avec toujours l’objectif de sensibilisation aux dangers du deux-roues.

 

Je n’ai jamais fait de moto de ma vie. Déjà pour le permis je n’étais pas doué, je l’ai eu du 1er coup, mais je ne suis pas vraiment doué pour l’apprentissage. A plusieurs reprises hier , j’aurai aimé demander si c’était possible de faire un tour « en double commande ». Déjà 1° je n’ai pas osé demander (parfois je suis trop timide…) .. et 2°  j’ai toujours eu une appréhension à la conduite d’un véhicule motocycliste. L’expérience aurait pu être intéressante cependant (voir l’article en lien) - il me manquait quand même une initiation  théorique, et une pratique des éléments de sécurité.

 

Je n’ai rien raté de cette après-midi, toutes les conditions étaient réunies pour me laisser un bon souvenir. 

 

Voilà mon petit compte-rendu est terminé.  

A la suite, un  lien intéressant, un article de moto-net.com avec texte et photos, à propos de cette formation (on clique)

Une piste d'apprentissage en bas de chez vous !