Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/08/2013

Photo Gendarmes Mobiles

DSCN1205

© Photo tous droits réservés

photo de Kevlarmageddon

sa page de photo sur Flickr : http://www.flickr.com/photos/98561644@N02/

26/08/2013

Photo Gendarmes Mobiles

Gendarmes Mobiles

© photo tous droits réservés

je vous souhaite une bonne semaine!!!

10/04/2013

Photo Polizei Berlin

Polizei Berlin

© Photo tous droits réservés

26/04/2012

Siegessäule

La Siegessäule (« colonne de la victoire ») est une colonne d'apparat monumentale qui s'élève au centre du Großer Tiergarten, à Berlin, en Allemagne. C'est le point central du cœur de la ville, le nouvel arrondissement de Berlin-Mitte.

Située sur un rond-point appelé Großer Stern (la « grande étoile »), au croisement de quatre grandes avenues, elle se trouve à mi-parcours de l'une d'entre elle, la Straße des 17. Juni.

Siegessäule 01

Historique

La Siegessäule commémore les campagnes prussiennes de 1864, 1866, et 1870 (contre le Danemark, l'Autriche et la France).

À l'origine, la colonne se trouvait sur la place de la République (anciennement Königsplatz), face au palais du Reichstag. Elle a été transférée en 1938 à son emplacement actuel.

Sa construction commença en 1864 afin de célébrer la victoire sur le Danemark, après la guerre des Duchés.

L'histoire du monument renvoie donc à une allégorie d'une Prusse triomphante. Des militaires parcouraient au pas de l'oie la Straße des 17. Juni depuis la porte de Brandebourg lors de défilés. Deux plus tard, les Prussiens étaient de nouveau victorieux à l'issue de la guerre contre les Autrichiens.

Au moment de son achèvement, en 1873, la Prusse avait vaincu la France, après la guerre de 1870. La Siegessäule symbolisa donc aussi l'avènement du nouvel Empire allemand.

Le déplacement sur son site actuel par les nazis (en 1939) la sauva probablement des destructions de la fin de la guerre, puisque la zone entourant son emplacement d'origine fut réduite à un tas de gravats.

Siegessäule 02

Description

La hauteur totale actuelle de la colonne est de 66,89 mètres ; elle a été surélevée de 7,5 mètres en 1939, lorsque les nazis l'ont déplacée à son emplacement actuel. Seul un escalier de 285 marches, placé dans le fût de la colonne, permet d'atteindre son sommet. On y trouve une statue dorée de 8,30 mètres de hauteur et de 35 tonnes, œuvre de Friedrich Drake, qui représente la déesse grecque de la victoire, Victoria.

La rotonde est ornée d'une mosaïque d'Anton von Werner, réalisée par l'atelier vénitien Salviati, retraçant l'histoire de l'unité allemande.

Le socle carré, décoré de bas-reliefs d'Albert Wolff, relate les guerres connues en Allemagne sous le terme de « guerres d'unification »  (guerre des Duchés de 1864, guerre austro-prussienne de 1866 et guerre franco-prussienne de 1870-1871).

photos tous droits réservés ©

source texte : wikipedia

23/04/2012

Porte de Brandebourg

La porte de Brandebourg (Brandenburger Tor en allemand) se situe à l'entrée ouest de l'ancien Berlin et est un symbole de la ville, mais fut pendant presque trois décennies le symbole de la division de la ville : le monument faisait partie intégrante du mur de Berlin. Elle fut érigée par Carl Gotthard Langhans  pour le roi de Prusse Frédéric-Guillaume II. Elle fut construite de 1788 à 1791 dans le style néoclassique, en s'inspirant du Propylée de l'Acropole d'Athènes.

 

Porte de Brandebourg 05

La porte termine l'avenue Unter den Linden et remplace une porte précédente qui y avait été construite en 1734. Elle fait 26 mètres de haut, 65,5 mètres de large et a une profondeur de 11 mètres. Elle comprend cinq passages et deux maisonnettes. Jusqu'à ce que le Kaiser fût déposé, celui-ci était le seul à pouvoir passer avec son véhicule sous le passage central.

Porte de Brandebourg 04

En 1793, elle est couronnée du quadrige de Johann Gottfried Schadow  figurant la déesse de la Victoire sur un char tiré par quatre chevaux. Cette statue a été réalisée en cuivre. En 1806, elle est emportée par Napoléon qui veut l'installer à Paris. Après la chute du Premier Empire, le quadrige retourne à Berlin, où il est restauré et agrémenté d'un nouveau symbole de pouvoir (l'aigle prussien). Le quadrige a retrouvé, après bien des débats, son aigle et sa croix de fer, attributs guerriers dessinés par Karl Friedrich Schinkel à la demande du roi Frédéric-Guillaume III.

Porte de Brandebourg 02

Après la Seconde Guerre mondiale, on fit poser une copie en plâtre. En effet, lors de la bataille de Berlin, des soldats allemands s'étaient réfugiés derrière le quadrige d'où ils tiraient et la statue fut gravement endommagée. Seuls deux chevaux échappèrent à l'attaque. Le 21 septembre 1956, le magistrat de la ville de Berlin décida de reconstruire l'unique ancienne porte de la ville encore debout. La rénovation fut terminée le 14 décembre 1957.

Porte de Brandebourg 01

À la partition de la ville, la porte de Brandebourg se situe dans la Zone est. Avec la construction du mur de Berlin, le 13 août 1961, celle-ci se retrouve au milieu du No Man's Land gardé par les soldats de RDA et ne peut donc plus être traversée ni à l'est ni à l'ouest. Tandis que la vue sur l'édifice à partir de Unter den Linden (secteur Est) n'était entravée par aucun dispositif de sécurité (sauf des barrières), celle à partir du secteur Ouest (Straße des 17. Juni) était gâchée par le mur de béton d'environ 3 mètres de hauteur qui cachait la base du monument aux Berlinois de l'ouest. Lors de leurs venues en visite officielle à Berlin-Ouest, les dirigeants occidentaux (tel que le président Kennedy en juin 1963) avaient pris l'habitude de prononcer régulièrement des discours devant la porte. C'est pourquoi, les autorités de la RDA faisaient alors installer des tentures (souvent des drapeaux de l'État est-allemand ou des étoffes rouges) entre les piliers du monument, afin d'en obstruer la vue aux habitants de Berlin-Est éventuellement trop curieux.

Porte de Brandebourg 03

Durant la séparation, l'aigle qui trônait au-dessus du quadrige en haut de la porte fut retiré. Il retrouva sa place lors de la réunification.

Tous les événements importants de l'histoire de Berlin sont liés à la porte de Brandebourg comme symbole de la ville, mais aussi de l'État. Ainsi, c'est sous la pression de plus de 100 000 personnes que vingt-huit ans après sa construction, le mur fut enfin rouvert au niveau de la porte le 22 décembre 1989.

Porte de Brandebourg 05

Le 3 octobre 2002, la porte de Brandebourg a été enfin dévoilée lors de joyeuses festivités après vingt-deux mois de rénovation. Auparavant, elle avait été longtemps négligée et elle était régulièrement endommagée pendant les festivités du Nouvel an où de nombreuses personnes y montaient.

Porte de Brandebourg 06

© Photos tous droits réservés

Un quadrige est un char antique à deux roues, attelé de quatre chevaux de front, généralement utilisé pour les courses. Ce terme désigne également une statue représentant un quadrige, ou même un arc de triomphe surmonté d’un quadrige.

Quadrige de Berlin, surmontant la Porte de Brandebourg, enlevé par Napoléon en 1806 puis agrémenté de l'aigle prussien et remis sur la porte en 1814, suite à la chute du Premier Empire.

source : wikipedia

 

Je vous souhaite une très bonne semaine

24/01/2012

Le Viaduc de Millau

Le viaduc de Millau est un pont à haubans franchissant la vallée du Tarn, dans le département de l'Aveyron, en France. Portant l’Autoroute A75, il fait la jonction entre le Causse Rouge et le Causse du Larzac en franchissant une brèche de 2 460 mètres de longueur et de 270 mètres de profondeur au point le plus haut, dans un panorama de grande qualité et avec des vents susceptibles de souffler à plus de 200 km/h.


Viaduc de Millau 03

 

Maillon important de l’autoroute A75 permettant de relier Clermont-Ferrand à Béziers, ce projet a nécessité treize ans d'études techniques et financières. Les études ont commencé en 1987 et l’ouvrage a été inauguré le 17 décembre 2004, trois ans seulement après la pose de la première pierre. Conçu par Michel Virlogeux et ses équipes pour ce qui concerne le tracé et les principes de franchissement, l’ouvrage a été dessiné par l’architecte Norman Foster. D’un coût de 320 millions d’euros, il a été financé et réalisé par le groupe Eiffage dans le cadre d’une concession, la première de ce type par sa durée de 75 ans.

 

Viaduc de Millau 02

 

L’ouvrage est actuellement le pont routier le plus haut du monde avec l'ensemble pile-pylône le plus haut au monde (P2 : 343 m) et les deux piles les plus hautes au monde (P2 : 245 m et P3 : 221 m). Son tablier qui culmine à 270 mètres au-dessus du Tarn est également le plus haut pour un ouvrage routier et le plus long pour un pont haubané (2 460 mètres). L'ouvrage est composé de piles minces et dédoublées sur leur partie supérieure et d’un tablier métallique très fin avec seulement sept points d’appui au sol.

 

Viaduc de Millau 01

Photos tous droits réservés ©


Le viaduc a permis de développer les activités commerciales et industrielles de la région aveyronnaise. Le tourisme autour du viaduc est très développé et sa construction a suscité l’intérêt de nombreuses personnalités politiques.

(source wikipedia)

17/01/2012

Villages d'Aveyron (2)

 

Un des plus beaux villages de France

Ste Eulalie vue générale.jpg

Sainte-Eulalie-d'Olt est une commune française, située dans le département de l'Aveyron et la région Midi-Pyrénées. Ses habitants sont appelés les Encaulats (nom qui signifie « mangeurs de choux »).

Situé sur les rives du Lot. Sainte-Eulalie-d'Olt est l'un des plus beaux villages de France

 

Château de Curières de Castelnau

Château de Curières de Castelnau

Château de Curières de Castelnau - Au cœur du village, sa haute silhouette attire le regard. la famille de Curières, l'une des plus illustres de Rouergue vivait en ces lieux. Leurs armoiries représentent un chien lévrier courant qui figurent sur le linteau de l'entrée principale. Le porche voutée permet d'accéder à la façade sud où l'on découvre la tour.

 

Musée-école

Musée - École - Cette ancienne école, à la tour élancée, abrite au rez de chaussée, le musée Galerie Marcel Boudou (peintre natif de Ste Eulalie d'Olt). Diverses expositions permettent d'animer son quotidien.


Eglise

Église - Oeuvre d'Art Roman ou Gothique, elle abrite deux épines de la Couronne du Christ ; celles ci faisant l'objet d'une procession en juillet. Cet édifice érigé dans sa partie romane au XIème siècle, est de style languedocien, et au XIIème siècle, il fut transformé en bâtiment de défense. C'est en 1530 que l'église fut agrandie sous l'ordre de l’évêque de Rodez. A voir aussi, dans la chapelle centrale du déambulatoire, la statue de Sainte Eulalie et la pierre d'autel du Xème siècle consacrée par l'évêque Deusdet.


C’est au Moyen Âge que naquit Sainte Eulalie d’Olt. Les remparts rehaussés de tours qui l’abritent valent alors à cette petite cité le nom de Castrum. Malgré de nombreux changements au cours des siècles, son bourg, organisé en arcs de cercles successifs autour de sa place centrale, lui a permis de conserver son authenticité.

Autrefois, ces maisons aux toits de lauze, édifiées sur deux ou trois étages, recouvertes de crépi, cachaient un formidable trésor. En effet, celles-ci étaient construites en galets du Lot avec ou sans colombage (bois). Par amour et passion de leur village, les Encaulats (nom donné aux habitants de Sainte Eulalie d’Olt qui signifie « mangeurs de choux ») se sont mis à restaurer leurs bâtisses, faisant réapparaître les façades à colombage.


Maison


Pour embellir encore le bourg, tous les ans, ils fleurissent les maisons. Sainte Eulalie d’Olt a été plusieurs fois primée dans sa catégorie au concours des « Villes et Villages Fleuris » et ce, depuis 1986.

C’est en déambulant dans les rues et ruelles étroites et sinueuses, parfois encore pavées en galets du Lot, que vous découvrirez l’âme du village…


http://www.flickr.com//photos/7469023@N07/sets/7215762880...

photos Tous droits réservés ©

10/01/2012

Villages d'Aveyron (1)

Un des plus beaux villages de France


Saint-Geniez-d'Olt  - les Marmots

©


Saint-Geniez-d'Olt est une commune française, située dans le département de l'Aveyron et la région Midi-Pyrénées. Ses habitants sont appelés les Marmots.

La commune est située sur le Lot (l'Olt en occitan), qui est enjambé par les deux rives.

  • Une statue relatant l'histoire des Marmots se trouve sur l'ancien pont, au cœur de la ville.

Selon la légende cette appellation remonterait au XVe siècle. Où deux enfants d'une dizaine d'années vivant avec leur père dans une pauvre maison au bord du Lot, avaient apprivoisé une marmotte. Un soir d'orage menaçant, la pauvre bête effrayée s'enfuit. Les enfants se mirent à la poursuivre et l'attrapèrent dans la montagne. Mais l'orage faisait rage et ils durent s'abriter dans une cabane. Quand ils rentrèrent au village le Lot avait débordé et emporté leur maison et leur père. Les enfants sauvés par l'instinct de la marmotte ne la quittèrent plus, on les appela les marmots. Par extension au cours des années, ce nom fut donné à tous les habitants de Saint Geniez d'Olt.


Saint-Geniez-d'Olt - Les Marmots

  • On peut aussi voir le monument Talabot :

Sur la colline du "Puech del Rey" (le "Pic du roi") dominant la ville fut construit un château dès le début du Moyen-Age. Ce dernier résista aux guerres de religion et aux assauts des Routiers, mais fut finalement détruit en 1620 sur ordre de Richelieu. A la fin du XIXe siècle, il fut choisi pour abriter la sépulture de Marie Talabot. Marie Talabot était pauvre et orpheline et vivait sous les railleries des habitants, elle partit comme bonne à Montpellier dans une famille chez qui elle rencontra Paulin Talabot, directeur d'une grande compagnie, qu'elle épousa. Après sa mort, afin de se venger des humiliations qu'elle avait subies dans sa jeunesse elle vint étaler sa réussite aux marmots en construisant le monument en dessous duquel elle fut enterrée car en partant elle leur avait dit "Un jour je vous dominerai tous". Son monument fut construit sur les ruines de l'ancien château-fort et les motifs en marbre blanc sculptés par Denys Puech et Louis-Ernest Barrias.


Saint Geniez d'Olt - Monument Talabot

Saint Geniez d'Olt - Monument Talabot

  • Sur la rive droite du Lot s'élève l’Église Paroissiale :

On accède à cet édifice par un escalier à balustres à double révolution. A droite de cet escalier est exposée l’ancienne porte de la Chapelle de Juéry.

L’édifice comporte une nef orientée au nord et 6 chapelles. Le maître autel (1763) est particulièrement remarquable. La Chapelle des Frezals conserve une pierre tombale et le mausolée de Monseigneur Frayssinous, précepteur du Comte de Chambord (petit-fils de Charles X).


Saint Geniez d'Olt - Église Paroissiale

Saint Geniez d'Olt - Chapelle de Juéry

 

source et article complet :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Geniez-d%27Olt


http://www.flickr.com//photos/7469023@N07/sets/7215762880...

photos Tous droits réservés ©


D'autres photos à suivre

12/12/2011

Photos du jour - Motard Police Nationale

Contrôle Police Marseille 01

Contrôle Police Marseille 02

Photos © Tous droits réservés

Je m'engage à retirer les photos sur simple demande - mon adresse e-mail est en page d'accueil du blog

Je vous souhaite une très bonne semaine!

28/11/2011

Photo du jour - Gendarmes mobiles

Gendarmes Mobiles

© Tous droits réservés

photo prise à Paris, octobre 2011

Je vous souhaite une excellente semaine