Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/11/2015

Policiers Municipaux à la MVA

Le vendredi matin, je vais à des cours d’allemand à la MVA (maison de la vie associative) à Béziers. Le portail, là par où je viens, n’ouvre qu’à 9h00, ou 8h55. Je me gare sur un parking à 5 minutes, et je fais ce qui reste à pied. Cela m’évite d’attendre derrière le portail (aucune place pour stationner).

Ce matin, j’ai vu passer un motard « sous mon nez » quand j’ai quitté le parking. Je me suis pensé « peut-être va-t-il au même endroit que moi…? ». Je passe sous un pont, arrive dans la rue, et au fond : le portail est fermé. Au loin, de dos, je vois un scooter (je n’y vois pas bien de loin…). J’arrive à la hauteur du motard, qui était assis sur une moto BMW, je les reconnais celles-là. Quelle n’est pas ma surprise de « reconnaître » le blouson (noir avec un imprimé blanc dans le dos) de « mon » motard ! Il avait un pantalon de treillis bleu marine avec un liseré bleu clair sur le côté, et des rangers. Un motard qui est policier municipal.

Le matin commençait bien… Entre-temps, je discutais avec une dame, et nous attendions que le portail s’ouvre. Le motard était garé de l’autre côté de la rue. Le portail s’ouvre, nous le laissons passer , et il entre dans le parking. Nous entrons à sa suite. Il se gare juste à une place devant l’entrée piétons de la MVA. Je passe par la porte de gauche, il me suit de peu, je lui tiens la porte, il me remercie…

Je continue vers la gauche, des personnes et la formatrice d’allemand s’étaient mises au soleil dans le hall d’accueil, il est parti vers la droite. Je le regarde, il s’approche d’un groupe : d’autres policiers municipaux en civil ! Je me souviens du visage d’un en particulier, il avait un casque de moto à la main…

La formatrice et les autres élèves, nous nous dirigeons vers la salle de cours, située dans une aile du bâtiment. Il faut passer devant la machine à café, et passer devant les policiers municipaux. Je suis poli, vous me connaissez… Je regarde une partie du groupe et je dis « bonjour » assez fort. On m’a répondu… A droite, les salles, à gauche, une cour intérieure, entre, des baies vitrées. Dans la cour, se trouvaient d’autres policiers municipaux. Un des policiers municipaux me sourit et me salue de la main, impossible de me souvenir d’où je le connais. Je lui ai souri et lui ai rendu son salut. Si tu me lis …

Durant le deuxième cours, cette fois dans la salle, je regardais à travers la fenêtre (entrée piétons), et j’ai pu voir « mon » motard quitter le parking et s’en aller à moto. Je ne sais pas pourquoi ils étaient là, je vais enquêter …

A bientôt pour de nouvelles aventures…

 

Ce compte-rendu vous a intéressé ? Laissez un commentaire.

D’autres anecdotes,récentes que je peux vous raconter :

  • motard gendarmerie à l’aire d’autoroute A61 avant Toulouse
  • gendarmes à l’aire d’autoroute A75 Le Caylar

08/03/2010

Compte-rendu rencontre PM - gendarmes

Jeudi dernier, l'après midi, j'avais prévu d'aller voir mon ami Eric au poste de police municipale (PM) : bonne lecture.

 

En début d'après midi, j’étais à Sauvian, pour récupérer un CD de photos du téléthon. Je n'ai pas trouvé de suite, pourtant j'avais les bonnes indications, l'endroit où je devais aller est facile à trouver, à l'entrée du village, dans un lotissement.

 

 A ce moment là, Eric me téléphone en me demandant où j’étais, on devait se voir plus tard dans l’après midi. Je lui dis où je suis, il me répond « rejoins moi à (…), je suis sur une intervention avec des gendarmes ». Vous imaginez ma surprise. Sur le moment, je ne pouvais pas quitter mes hôtes, j'ai attendu un moment, puis l’ai rappelé, et l’ai rejoint. J'ai trouvé facilement par contre (je savais où c'était).  Il était avec 3 messieurs, en train de discuter, et 2 gendarmes en uniforme (homme et femme). Autant l'autre fois, j'étais déjà dans le poste de PM, et ce sont les gendarmes qui sont entrés, là c'est moi qui arrivais sur les lieux. Eric m’a présenté à nouveau, comme un ami à lui. J'ai serré les mains, tout intimidé. Mais comme j'étais dans mon élément, j'ai été vite à l'aise (comme d'habitude, j'aime le relationnel de toute manière, hein?). L'intervention était pour ainsi dire terminée, les 3 messieurs sont partis. On est resté à discuter avec Eric et les 2 gendarmes un bon moment. C’était sympa, comme vous pouvez facilement  l’imaginer. Je ne faisais qu’écouter, de temps en temps sourire à l’un ou à l’autre, j’étais dans mon élément !

 

Dire que n'avais pas mon appareil photo (sourire), j'aurai pu prendre des photos, et les interviewer (tiens, ça c'est une idée...). Je blague.

Un bien agréable moment en votre compagnie, si vous me lisez...

 

Je vous souhaite une très bonne semaine.