Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/02/2016

Session d'entraînement Suge SNCF / Armée de terre

 Session d'entraînement Suge SNCF / Armée de terre

Ajoutée le 28 oct. 2015

Dans le cadre du renforcement des mesures de sécurité dans les transports, les agents de sécurité ferroviaire, SNCF et les militaires de l'armée de terre ont partagé leurs bonnes pratiques, le 27 octobre, à Epinal. Interview des formateurs de l’armée de terre, des agents Suge et de Stéphane Volant, Secrétaire général du groupe SNCF.

07:00 Publié dans Forces de l'ordre, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : suge, sureté ferroviaire, sureté générale, sncf, armée de terre, beaux mecs | | |  Facebook | | |

01/03/2013

SUGE - Agents de sûreté ferroviaire

ils assurent la sécurité dans les trains de Poitou-C

De Poitiers à La Rochelle et de Niort à Saintes, les agents de sûreté ferroviaire veillent à la sécurité et au bien-être des clients de la SNCF, que ce soit dans les trains ou dans les gares. Rencontre...

17/11/2011

Photo du jour - SUGE

Sureté Ferrovaire

© Tous droits réservés

Photo prise à Marseille, à la Gare Saint Charles

 

La Surveillance Générale, SUGE, c'est le service de sûreté interne à la SNCF

Des Agents plus visibles au service de la Sûreté Ferroviaire :

http://www.mennecy.fr/fichiers_securite/Sret_RER_D_nouvelle_tenue.pdf

17/06/2010

Compte-rendu formation Marseille avril 2010

Je suis parti à Marseille en formation du lundi 14 juin au mercredi 16 juin : bonne lecture.

J'y avais  déjà été en 2008, même lieu, mais conditions différentes. Je suis arrivé dimanche soir à la gare St Charles. J'ai fait le trajet à pied jusqu'à l'hôtel (près de Castellane et de l'avenue du  Prado). Tout s'est bien passé, je me souvenais du chemin (soit par la rue de Rome, soit par le Cours Lieutaud). En fait, je me suis trompé juste à la fin, à 2 rues de l'hôtel, je suis allé directement au centre de formation (sourire). Je suis arrivé à l'hôtel, ai posé mes affaires et suis reparti au Vieux Port. J'ai pris mon repas au Quick avec une vue imprenable sur le Vieux Port!  Je voulais manger en terrasse, mais il n'y avait plus de table de disponible. En face de moi à l'intérieur du fast food , 2 policiers discutaient avec un "jeune", tout le temps que j'ai mangé :  je me sentais vraiment en sécurité (sourire). A un moment, quand j'avais terminé, je n'ai pas trop suivi, ils l'ont embarqué dans leur voiture de police, et ils sont partis!

Lundi soir, Renée (Mamiekéké) et son mari Christian m'ont invité pour le repas du soir. J'ai apprécié de les rencontrer et de passer la soirée en leur compagnie : merci! A renouveller assurément!

Mardi soir dans le cadre de la formation, nous avons fait une soirée culturelle avec un guide. Il nous a fait visiter une exposition "Les Oubliés du Pipeline" -  photographies de Grégoire Eloy à la Bibliothèque départemantale, et un quartier d'affaires en devenir : EuroMéditerranée. Il nous a intéréressé, il faut dire que nous étions un petit groupe, c'était un avantage pour la visite. C'est agréable de pouvoir faire une sortie culturelle,  de moi même je n'aurais pas été à cette exposition de photos, j'ai vraiment apprécié : j'ai appris plein de choses. A la suite, nous avons pris un verre dans un bar pas loin du Vieux Port, et sommes allés au restaurant (la spécialité était le couscous, j'ai pris des côtes d'agneau). Lieu sympa, et bon repas.

Il y avait un concert le même soir, sur le parvis du Vieux Port (notamment les BB Brunes). Tout le long de la visite, j'ai mitraillé de photos : camions de pompiers, fourgons de gendarmerie (les gendarmes étaient équipés en uniforme de maintien de l'ordre), motards de police nationale ... (je suis incorrigible sur ce coup là!). Il pleuvait fort par moments, cela ne nous a pas vraiment gâché la soirée, mais cela aurait été plus sympa sous le soleil. J'étais dans mon élément avec tous ces uniformes... J'étais "bien" pour la soirée! (sourire)

Pour le retour mercredi après midi, je suis rentré à pied jusqu'à la gare. Déjà, il faisait beau (un superbe soleil), et ensuite, j'avais le temps. J'ai bien profité des uniformes en ville (...) et dans la gare : je me suis senti vraiment en sécurité avec les policiers nationaux, les militaires (plan vigipirate) et  les agents de la sureté ferroviaire ! J'ai mes habitudes maintenant à Marseille : Vieux Port, Hôtel de Police de Noailles (article avec photos en préparation et à suivre), Préfecture de Police... Chacun a "son" Marseille, vous ne croyez pas?

Il s'agissait d'une formation sur le logiciel que je vais avoir au travail, un logiciel de réservation de logements. Le formateur était sympa. Ca m'a fait du bien de me replonger dans le logiciel (depuis l'été dernier), peu de nouveautés au bout du compte. Les cours étaient théoriques et pratique (avec un support papier). Nous étions 11 stagiaires, et à midi nous mangions à un self-service d'un hôpital.

Pour conclure, formation intéressante, je verrai bien ensuite si je saurai mettre en pratique ce que j'ai appris. J'ai sympathisé avec certains stagiaires, merci à Frédéric pour ta patience (par moment c'était vraiment le "binz"...). A bientôt pour de nouvelles aventures!

24/06/2009

Exercice de sécurité en gare d'Annemasse


Exercice de sécurité en gare d'Annemasse - Annecy
Les services de la gendarmerie et de la sécurité de la SNCF se sont retrouvés pour mettre en commun leur expérience. (Droits réservés. Pour toute exploitation commerciale, veuillez contacter contact@wizdeo.com)

06:30 Publié dans Forces de l'ordre, Gendarmes, Police | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : suge, surveillance générale, police, gendarmerie | | |  Facebook | | |

16/03/2009

Bien rentré

J'arrive à l'instant, j'ai fait un bon voyage. Je me suis senti en sécurité ce matin avec 2 motards CRS devant la gare Saint Charles à Marseille, et dans le TER après Monpellier, j'ai fait le voyage (oups!) avec 4 agents de la Police Ferroviaire.

Je vous remercie pour vos commentaires pendant mon absence, je n'ai pas encore eu le temps de les lire.

Mon week-end s'est vraiment très bien passé (et encore mieux...). Je ferai un compte-rendu pour vous raconter (ce qui peut être dit...).

J'ai rencontré de vrais amis, des personnes formidables, nous serons amenés à nous  revoir : merci beaucoup, de tout coeur.

Lolo a fait 2 chorégraphies avec les autre flageurs... Il faudra attendre demain pour me lire.

Je vous souhaite une excellente semaine.

11:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : motard crs, suge, police ferroviaire, surveillance générale | | |  Facebook | | |

05/03/2009

Compte-rendu Montpellier

Mardi dernier, je suis allé l’après midi à Montpellier, voici mon récit :  bonne lecture.

Dans le cadre de mon bénévolat à la Croix-Rouge Française (CRF), j’avais une réunion à Montpellier à 17h00 à la Délégation Départementale (DD). Pour faire simple, je suis bénévole à la Délégation Locale (DL) de Béziers, qui dépend de le DD de l’Hérault. Depuis peu, je suis chargé de la communication à la DL, et cette réunion avait pour but d’échanger entre les différents intervenants locaux et le responsable départemental. C’est tout nouveau pour moi, j’ai trouvé intéressant de rencontrer les autres bénévoles. J’avais prévu de prendre le train, aller retour, il nous laisse en plein centre ville, pas besoin de faire la route, et ensuite de traverser Montpellier, et se garer… Je connais bien Montpellier, j’y ai fait mes études, et plus, et j’ai toujours tout fait à pied.

Revenons à mon récit… J’ai pris les billets vers 13h30, j’avais un train à 13h52, puis pour le retour, j’avais un billet sans horaire défini. Cela me convenait parfaitement. J’étais bien en avance, donc j’ai écouté de la musique avec mon lecteur MP3, je suis prévoyant dans ces cas là j’ai toujours avec moi de la musique, de la lecture, quelque chose à manger et à boire… A un moment, j’ai vu le service d’ordre de la gare : 2 agents de la police ferroviaire passaient sur le quai, je me suis senti de suite en sécurité (…). Ils sont entrés dans le hall, où je me trouvais et se sont postés devant la gare, et ont patrouillé à l’intérieur du hall jusqu’à ce que je prenne le train.

Je suis bien arrivé à Montpellier, je connais le trajet presque par cœur. Quand je suis arrivé en gare, j'ai pris  les escaliers et je suis arrivé  dans le hall. Quelle ne fut pas ma surprise de tomber « nez à nez » à nouveau avec des agents de police. Je me suis senti à nouveau en sécurité dans la gare ! Il faut dire qu’à Montpellier il y plus de passage qu’à Béziers, et la gare est bien plus importante. J’étais bien en avance, j’ai traîné en ville et me suis dirigé tranquillement vers la DD, qui se trouve dans le quartier Gambetta, au commencement de l’Avenue de Lodève (qu’est ce que j’ai pu le faire ce trajet !).

J’ai rencontré le responsable communication au niveau du département. La réunion s’est bien passée, j’ai appris plein de choses, et nous avons surtout pris contact pour la collaboration à venir. Je ne vais pas développer cette partie. Le retour me semble intéressant à raconter… Il voulait m’accompagner à la gare, je lui ai dit que je me débrouillais. J’ai repris le chemin en sens inverse, pour être à la gare vers 18h40. Je regarde au panneau d’affichage, un train était à l’heure pour Narbonne, impeccable, pas besoin d’attendre. Il était sur le quai E (quai habituel…). De l’autre côté, un TGV, qui allait dans le même sens, je ne pouvais pas le prendre, car je n’avais pas de réservation. J’ai pensé un moment «je vais voir un contrôleur, je dis que je n’ai pas de résa, je paye s’il faut un supplément, et comme ça je suis bien en avance à Béziers » (le TER était un peu en retard, et le TGV s’arrête juste à Sète et Agde, c’est plus rapide). Le TGV est parti, puis le TER est arrivé, je suis monté à bord, et en route !

J’étais debout, car il y avait vraiment beaucoup de monde (un TER avec peu de voitures, et du monde…). Des personnes sont descendues à Frontignan, puis aussi à Sète. Il restait 30 minutes avant Béziers (et un arrêt à Agde, à mi chemin). Je me suis assis et ai continué à lire le bouquin que j’avais avec moi (très prenant…). J’allume la petite lampe au dessus de ma tête pour lire et d’un coup tout s’éteint (il était environ entre 19h05 et 19h15). Je vous épargne les détails, il y a eu une panne générale d’électricité, ils sont essayé de réparer sur place (nous avons été tenus au courant (oups !) régulièrement, pour ça rien à redire). Nous étions arrêtés en pleine voie, à la sortie de Sète, après le Pont en Fer, et de ma fenêtre je voyais la Gendarmerie sur ma gauche – ça ne s’invente pas – et sur le droite le début de l’étang de Thau. Finalement, nous sommes retournés en gare de Sète, il était près de 21h00 (quand même !), un TER nous attendait, je suis monté et puis le voyage s’est terminé sans encombre. Je suis arrivé à Béziers à 21h30, alors qu’avec le TER « normal » j’arrivais vers 19h30 !

Je ne prends pas beaucoup le train, mais là coup sur coup ça fait beaucoup (voyez mon récit du retour en TGV de Paris fin septembre dernier). La, j’étais quand même bien assis, je n’avais pas froid, j’avais un lampadaire pas loin, il faut rester positif !

(j’ai trouvé un site intéressant : http://monsite.wanadoo.fr/police_ferroviaire/)

06:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : sncf, suge, surveillance générale, police ferroviaire, police des transports | | |  Facebook | | |

30/09/2008

Compte-rendu de mon week-end

Le compte-rendu de mon week-end : bonne lecture.

Tout d’abord, je te remercie J. pour ton accueil, et je voulais te dire que les marronniers ne sont pas en fleurs…

Je suis parti vendredi après midi à 14h37, pour arriver à 18h45 à Paris Gare de Lyon. Je savais qu’il me fallait prendre le RER D pour rejoindre la Gare du Nord. Je n'avais qu'un arrêt (Châtelet les Halles) puis c'était de suite là où je devais descendre. Tout s’est bien déroulé, en plus c’est bien rapide : environ 10 min d’une gare à l’autre. Dans le RER, j'étais sur la plateforme, debout, attentif aux stations, j'ai vu deux agents de la SUGE, Surveillance Génrale (treillis, rangers) : je n'ai pas du tout l'occasion de voir des policiers de la SNCF, j'ai donc profité pour détailler leur uniforme. Ils venaient du bas de la rame, et  se sont placés à ma droite, à même pas 1 m de moi. En même temps que moi, un groupe de personnes (trois hommes et une femme) descendaient à Gare du Nord. Ils rigolaient, et détendaient l'ambiance. deux autres agents de la SUGE sont venus cette fois par ma gauche (pont supérieur).  Les voyageurs qui plaisantaient ont entamé la conversation (vraiment sympa!) avec les agents, qu'on était "bien protégé dans le train" (sourire). J'ai apprécié ce moment convivial, avec les agents qui ont plaisanté à leur tour. Je n'ai rien perdu de la conversation, ça m'a fait bien rire leur bonne humeur, de quoi détendre le voyage. Arrivé à Gare du Nord, j'ai demandé mon chemin à un Gendarme Mobile, on aurait dit qu'il était préposé à renseigner, ils étaient un groupe de quatre ou cinq, et j'étais le 2nd ou 3ème à lui poser une question. Il n'a pas dû comprendre, car je lui ai demandé pour aller à Compiègne, et il m'a répondu si c'était le  RER B ou D, que je regarde sur les panneaux d'affichage.... J'ai remonté jusqu'au niveau supérieur, direction "grandes lignes", et  je suis arrivé à Compiègne à 20h16. Il faisait nuit, mais j’ai apprécié la ville, que je ne connaissais pas.

Le programme du week-end était à définir . Nous avons décidé de rester samedi sur place, de visiter, et d’aller dimanche à Paris aux Portes Ouvertes de la Garde Républicaine.

Le matin, nous sommes restés à Compiègne (on clique),  j'ai profité d'un temps magnifique, beau soleil, températures douces. La ville regorge de sites remarquables, églises, bâtiments, jardins, j'ai eu un très bon guide qui m'a fait découvrir la ville. Il y avait le marché le matin, j'apprécie de visiter les marchés dans des villes que je ne connais pas, c'est un moyen d'être au coeur de la vie des habitants. J'ai apprécié de voir tout ces espaces vert, au coeur de ville, et aussi la Bibliothèque Centrale Saint-Corneille.

L'après midi, nous sommes allés "en nature" (private joke), dit d'une autre manière "dans la nature". J'aime marcher, et j'apprécie être au grand air. La journée était vraiment belle, idéale pour aller en forêt. Nous sommes partis en début d'après midi, et avons marché jusqu'à 17h! Le point de vue est vraiment magnifique du haut du mont, cette forêt renferme des arbres qui ont 400 ans! 

 




un lien PDF sur la forêt de Compiègne  Compiegneacrobat.pdf  (on clique).

Au retour, après la forêt, il faisait un soleil magnifique, nous nous sommes installés à la terrasse d'un café, pour nous reposer de notre marche!

Demain je vous raconterai l'après midi aux portes ouvertes de la Garde Républicaine, ma rencontre avec d'autres amis, et mon retour (en TGV, merci la SNCF...).

 

10:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : SUGE, surveillance générale, gendarmerie mobile | | |  Facebook | | |