Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/10/2015

Des caméras piétons sur les policiers

 Des "caméras piétons" sur les policiers pour lutter contre le contrôle au faciès

 https://youtu.be/fVrIueyyCjw

Les "caméras piétons", de petites caméras fixées sur le torse des forces de l'ordre sont expérimentées depuis trois ans dans la police. Elles vont désormais "faire partie de l'équipement classique des forces de l'ordre sur le terrain", a annoncé lundi Manuel Valls. Le dispositif entend répondre à l'abandon du "récépissé" pour lutter, entre autres, contre les contrôles au faciès.

20/10/2014

Police au travail octobre 2014

Décidément ...

cet après midi, un monsieur, tout angoissé,  est venu se présenter à l'accueil. Son fils âgé de 4 avait disparu. Il nous a donné sa description et nous avons pris son numéro de portable pour pouvoir le joindre si le petit était retrouvé.

Un moment plus tard, mes collègues étaient occupées, j'étais au milieu de l'accueil, et je regardais si quelqu'un se présentait à la banque. Je vois deux messieurs, j'ai vu du blanc (leurs chemises). Rangers, pantalon de treillis et puis une chemise blanche.  Ils se sont approchés, et moi aussi, c'est alors que j'ai vu qu'ils étaient policiers! Une dame avait trouvé le petit dans la rue, et elle les avait appelé. Je peux vous dire que je n'ai rien loupé...

Le papa s'est présenté un moment plus tard, soulagé que le petit était retrouvé! Et nous aussi nous étions soulagés!

A bientôt pour de nouvelles aventures!

25/10/2011

Compte-rendu dimanche 23 octobre

bonne lecture de ce compte-rendu.


Il y a peu, j'ai adhéré à "l'association SPIS 34" (souvenez-vous l'article Ma visite au centre de secours de Lunel ) : Sauvegarde Patrimoine Incendie et Secours de l'Hérault*. Ils ont un local au Caylar, au dessus de Lodève (nord de l'Hérault).

Avec ma nouvelle voiture (une Twingo...), je suis parti à 7h45 de Béziers, et j'ai pris l'autoroute A75 (gratuite). J'ai mis environ une heure pour arriver à l'aire du Caylar. J'avais un besoin pressant... Je me suis garé au niveau de la station service, et là un groupe de motards est arrivé ... la journée commençait bien ... Certains étaient en cuir ... Je n'ai rien perdu!

J'ai rencontré les membres présents au local, dont Laure que je connaissais déjà ... Petit déjeuner consistant, et puis il était temps de se mettre à l'ouvrage. Le reste de la matinée, j'ai poncé avec un outil électrique un couvercle de remorque, rien de bien compliqué. Le moment du repas a été convivial. Court temps de repos pour moi, et puis ensuite, dans le local (car il commençait à faire des gouttes), j'ai aidé avec un outil à main à enlever de la peinture sur un véhicule. En fin d'après midi, je suis rentré dans la brume et la pluie, ce n'était pas franchement un moment de plaisir ... mais il fallait bien que je rentre. Pour conclure cette partie, j'ai apprécié l'accueil : merci à Laure, Laurent et à tous qui étiez présent hier, au mois prochain!

Rodolphe et Virginie m'avaient invité le soir à manger une raclette. Ils habitent un village à 10km de mon domicile. Me voilà parti sous la pluie, par la "rocade nord" de Béziers. Je suis arrivé rapidement à l'entrée du village. Je décris l'entrée de village pour que vous visualisiez bien le "décor" : une voie double, avec séparation au milieu (chaussée rétrécie au maximum). A droite dans mon sens de marche, une autre voie parallèle, qui dessert des villas (ainsi les habitants rentrent en voiture chez eux, en empruntant une voie autre que la principale). Suis-je clair? Je n'étais pas vraiment à l'heure pour aller chez mes amis (en retard pour tout dire). Je suis sur la voie "principale" qui entre au village, et devant moi, je vois une voiture feux de warnings allumés... Bien sûr je m'arrête, en me disant "tu es en retard, tu aurais dû passer à droite, ça revenait au même, puisque ça débouche sur le même rond point". J'attends donc, pour moi ça a duré un moment, la voiture n'avançait toujours pas, je me demandais bien ce qui se passait... et pas moyen de la doubler (séparation matérialisée au sol, petit muret). Si je voulais passer à droite, j'aurai dû reculer environ 50m, ce qui me paraissait dangereux, dans la nuit, avec des voitures qui roulaient "assez vite". Une voiture se postionne derrière moi (ouf), et j'attends toujours... D'un coup... un fourgon de gendarmerie vient en sens inverse, se gare plus en avant de la voiture (dans mon axe en fait), un gendarme sort et il vient directement à ma voiture ... je ne m'attendais pas du tout à ce qu'il vienne directement à ma voiture ... j'avais la vitre baissée, il s'approche : - "bonsoir Monsieur, c'est vous qui avez appelé? - moi "non" - le gendarme " la voiture est vide"  - moi "ha bon, je ne savais pas"... Il était en rangers-treillis (pas de bottes cette fois ... sourire, vous savez que la dessus je donne toujours les détails!). Il allé voir la voiture et s'est penché à l'intérieur. Je me suis pensé "mon pauvre, tu aurais pu attendre très longtemps!. La voiture derrière moi a fait demi tour pour s'engager dans la voie à droite, en faisant très attention j'ai fait la même chose. J'ai pu voir un couple devant une villa discuter avec le gendarme ... Ce n'est pas souvent que je sors le soir, pour une fois ... Rencontre sympathique!

J'ai pu finalement aller chez mes amis, et j'ai passé une agréable soirée à manger une raclette, vu la baisse des températures et l'humidité c'était un plat tout à fait adéquat!

A bientôt pour de nouvelles aventures!


*Vous pouvez nous rejoindre sur la page Facebook de l'association en tapant "Association SPIS 34".

15/01/2009

Un chien de la gendarmerie trouve du cannabis



vidéo à lire jusqu'au bout/ play the video clip until the end

23/03/2007

Tribunal - Gendarmerie, Police,CRS - 4ème jour

Conclusion de l’affaire

Je me suis présenté à 14h au Tribunal. Une femme policier, en haut du perron, qui gardait l’entrée, m’a demandé pourquoi je venais. Elle m’a demandé d’attendre jusqu’à 14h30, horaire de la reprise de l’audience. Peu après, les détenus allaient entrer, escortés des gendarmes et policiers . On m’a fait entrer dans la salle « des pas perdus ». CRS et policiers étaient présents dans la salle, comme service d’ordre. J’ai eu encore le temps de faire attention à ce qui se passait autour de moi. Je me suis aperçu aussi que les familles étaient tenues à l’extérieur de l’enceinte du Tribunal.

Les détenus sont entrés dans la salle du tribunal, ensuite les prévenus, et le public en dernier. Aucun incident à relater.

Rappel de ce qui était reproché :

- recel d’objets que les prévenus savaient provenir de vols commis avec effraction

- participation à une association de malfaiteurs

Les conclusion sont les suivantes :

- relaxe du délit d’association de malfaiteur pour certains prévenus

- des mois de prison avec sursis

- du ferme avec du sursis inclus

- pour tous les prévenus confiscation des objets saisis

- et maintiens en incarcération des détenus.

Lorsque l’audience a été suspendue, je suis sorti assez rapidement. Je me suis aperçu que les familles n’avaient pas été autorisées à entrer dans la salle. Elles attendaient à l’extérieur. La police devait s’attendre à des débordements. J’ai appris en effet un moment plus tard, par une personne qui venait justement du tribunal, qu’il y avait « du mouvement ».

 

Pour conclure sur cette semaine : c’était très intéressant. Je n’ai pas assisté à toutes les audiences. Pourtant, je me fais une idée plus précise du fonctionnement de la justice, en particulier sur une grosse affaire comme celle là, avec autant de prévenus (dont des détenus).

Le déploiement des forces de l’ordre était à la hauteur de l’événement. Le service d’ordre était conséquent, très dissuasif. J’ai pu les côtoyer de près pendant cette semaine, et c’était –je dois dire- instructif.

Fin

Midi Libre fera un article, la journaliste était présente pendant l’audience.

17:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tribunal, gendarmerie, crs, police, treillis, rangers | | |  Facebook | | |

22/03/2007

Tribunal - Gendarmerie, Police, CRS - 3ème jour

Audience de ce matin

Je suis arrivé un peu plus tard que les autres jours. Je n’ai pas attendu longtemps avant d’être autorisé à entrer dans la salle. Dans la cour, ainsi que dans la salle "des pas perdus", le service d'ordre était aussi important que lors des autres audiences. Cette fois, c’était une femme policier, et un policier municipal qui faisaient passer sous le « portique ». Il n’y a eu aucun incident. Les bancs au fond étaient presque libres. Comme lors des autres audiences, on m’a demandé, à l’entrée de la salle du tribunal, si j’étais partie civile ou « public-visiteur ». Je me suis assis au milieu des bancs, un policier m’a demandé de me décaler (en me tutoyant…).

Les 2 enquêteurs (gendarmes) ont été entendus comme témoins, ils étaient cités par le Procureur de la République.

Le 1er témoin est directeur d’enquête. Il a rappelé le déroulement des faits. Les faits ont commencé pendant l’été 2005, avec le même mode opératoire, les mêmes créneaux horaires, et un butin facilement transportable.

Le Procureur a posé des questions au témoin : notamment par rapport à l’identification de certains prévenus (question centrale : les noms de famille).

Le témoin pour répondre a expliqué le déroulement de l’enquête, notamment le système des écoutes (pas de détail). Il a aussi expliqué les contrôles de voitures des surveillances.

Ensuite, les différents avocats de la défense ont posé des questions au témoin.

Le 2nd témoin a été appelé à témoigner à son tour. Il a lui aussi rappelé le déroulement des faits (en tous points semblables à la version du 1er témoin). Le procureur lui a posé des questions, et les avocats aussi.

Pour finir, le Président du tribunal a procédé à l’audition des victimes qui se sont parties civiles : il a lu les dossiers et il a énoncé ce que réclament ces parties civiles en dédommagement. Une seule personne s’est présentée à la barre.

Il était 10h et il y a eu une suspension d’audience d’un 1/4h.

On nous a demandé de sortir, au lieu de sortir par la porte d’entrée, je me suis dirigé en face (là où sont gardés les détenus…) bien sûr on ne m’a pas laissé entrer… je me suis vite rendu compte de mon erreur…

Pour conclure, j’ai trouvé cette audience intéressante. C’est surtout l’audition des témoins qui m’a parue instructive. Chaque témoin a résumé l’affaire, de son point de départ, en passant par l’enquête, les surveillances, les interpellations. Puis il a répondu aux différentes questions, et il a ainsi apporté des éclaircissements, développé plus tel ou tel point.

A suivre….

 

Aujourd'hui, Midi Libre consacre 2 articles à cette affaire, en pages Béziers.

12:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tribunal, gendarmerie, police, crs, rangers, treillis | | |  Facebook | | |

21/03/2007

Tribunal - Genarmerie, Police, CRS - 2ème jour

Ce matin, je suis allé aux audiences du Tribunal. J’ai appris que celles d’hier avaient terminé à 19h. Je voulais donc suivre l’affaire qui dure toute la semaine. Une fois n’est pas coutume, je m’attarderai sur l’avant audience : l’attente dans la salle « des pas perdus ». Je suis arrivé à 8h30, pensant que ça allait commencer assez vite. Dans la cour, il y avait des fourgons de Police, au lieu de fourgons de Gendarmerie. Ensuite, il y avait toujours autant de policiers et CRS, autant à l’extérieur qu’à l’intérieur de la salle. J’ai largement eu le temps de faire attention à des détails, que je n’avais pas remarqués hier. Par exemple, les policiers qui surveillaient la salle « d’attente » du tribunal – où se trouve l’accueil – étaient des CRS. J’ai pu le voir sur leur veste. Un responsable (à mon avis) parlait par talkie-walkie à un autre, pour une demande de renfort. A un moment, ils ont changé de poste, comme une relève. L’attente durait encore et encore. J’étais dans la salle, avec des familles de prévenus, et d’autres personnes comme moi « public ». On nous a demandé de nous rapprocher, puis 8 CRS nous ont « encerclé », de façon à ce que nous ne puissions pas nous disperser, ni refluer vers la porte de sortie. Je n’ai jamais été dans une manifestation, mais à ce que j’ai déjà vu, ça y ressemblait beaucoup. Ces CRS étaient là pour nous « surveiller », ils faisaient bloc, nous étions cantonnés dans un partie de la salle, juste devant le « portique ». L’attente durait toujours. Ils se dispersent, les familles aussi. Comme j’étais juste devant la table où les policiers étaient chargés de faire passer sous le portique, et de fouiller les sacs le cas échéant, je n’ai plus bougé. Celui qui était assis m’a demandé si j’attendais pour l’audience, j’ai répondu que oui, il m’a dit qu’il y avait du retard - j’ai répondu « ha bon ? » et il m’a dit « oui, 1h30 ». J’ai pris mon mal en patience. J’y étais, autant attendre encore…. Pendant ce temps, des policiers et des gendarmes faisaient entrer des détenus menottés par une autre porte dans la salle d’audience. Je me suis enfin présenté, mais on m’a dit qu’ils allaient faire passer les familles en premier (je passais à la fin par conséquent, avec un couple). A un moment, ils n’acceptaient plus que 6 personnes. Je ne faisais pas partie du « quota ». En fin de compte, le policier qui faisait passer sous le portique nous a laissé passer, je l’ai remercié, en lui disant « c’est sympa ». Bon, nous étions enfin à l’intérieur (en tant que « visiteurs »…) : pas de place assise, juste nous 3 debout, à l’entrée de la salle d’ audience. Le Président a expliqué qu’il y avait du retard à cause de difficultés de transport de certaines détenus. Ensuite, des avocats ont dit au Président que des personnes n’étaient pas citées… Cela a entraîné une suspension d’audience, le tribunal s’est retiré pour délibérer, et on nous a demandé de sortir. Ce que j’ai fait…. Pour conclure, je n’ai pas grand chose à raconter sur l’audience elle même, vu que je ne suis pas resté plus longtemps. A suivre….

 

11:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tribunal, gendarmerie, police, crs, treillis, rangers | | |  Facebook | | |

21/12/2006

tonfa

Une fois n'est pas coutume, une vidéo de démonstration de tonfa, vous ne savez pas ce que c'est : démonstration


voici le lien pour accéder à cette vidéo en format Windows Media Player ( de meilleure qualité)

http://locasunsea.net/tonfa/




Tonfa
envoyé par sandyonara



bonne lecture!

11:29 Publié dans Forces de l'ordre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tonfa, police, rangers, treillis | | |  Facebook | | |